De Marcilly le Hayer, citant Rimbaud, je dirais  « C’est un trou de verdure où chante une rivière … ». La rivière, c’est l’Orvin . L ’Or –VIN : en Champagne, tout est dit. Elle coule, sereine, au milieu d’un décor changeant : en hiver, le blanc crémeux et le brun des terres labourées, aux beaux jours, le jaune des colzas et des tournesols, le camaïeu de vert des blés naissants, des betteraves ou des pommes de terre, les blonds des céréales qui mûrissent. En passant, la rivière jette un coup d’œil sur les tables de pique-nique de pierre  abandonnées par des géants disparus : les dolmens des Blancs Fossés et de Vamprin, les plus beaux du département.

Dans le village, des commerçants résistent et proposent l’essentiel tandis que des associations, bien soutenues par la mairie, assurent un lien social.

A Marcilly le Hayer, la vie s’écoule calmement, loin de l’agitation et de l’anonymat des villes cependant proches.

 Pour vous informer, vous aider dans vos démarches, nous contacter si nécessaire, la Municipalité a voulu mettre en place ce site. Utilisez-le, usez-en :   il ne vivra que si vous le désirez.

Bonne navigation à tous.

 

Pour tout savoir (ou presque) sur …Marcilly le Hayer

 

Données administratives

Canton de SAINT-LYE, département de l’Aube, région Champagne  Ardenne

Appartient à la Communauté de communes de l’Orvin et de l’Ardusson

Code postal : 10290

Ses habitants

Les habitants sont appelés Marcillons et Marcillonnes

En janvier 2014, la population était de  713 habitants

Mairie

Adresse : 10 Rue de la Mothe

Tél :       03 25 21 70 36

Fax :      03 52 53 50 03

 Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ouverture :        Lundi, Mercredi, Vendredi de 13h à 16h30

Géographie

Coordonnées  GPS de la mairie :              48°20’49’’ Nord        -  3° 37’58’’Est

L’altitude varie de           113 m  à 266 m             (121 m au niveau de la mairie)

La superficie de la commune est de       3434 ha

Les villes les plus proches :

Nogent sur Seine, Romilly sur Seine et Aix en Othe à 20 km

Troyes à 36 km, Provins à 41 km et Sens à 53 km

Les gares les plus proches sont celles de Nogent sur Seine et Romilly sur Seine.

Mentions Légales

Crédits

Directeur de la publication :
Commune de Marcilly Le Hayer
Monsieur le Maire

Création et développement : www.webaube.com

webaube

Hébergement : www.nuxit.com

Crédits photo :
Fotolia
Commune de Marcilly Le Hayer

Liens vers le site

La commune autorise tout site Internet ou tout support à mettre en place un lien hypertexte en direction de son contenu à l’exception de ceux diffusant des contenus à caractère polémique, pornographique, xénophobe, contraire à la décence ou aux bonnes mœurs.

Pour autant, l’intégralité de la page liée doit être respectée, et aucune imbrication dans une autre site ne doit être réalisée. De même, le lien doit indiquer clairement la nature des contenus, ainsi que l’adresse exacte de la page.

Toute utilisation de liens vers le site de la ville à des fins commerciales et publicitaires est interdite.

 

 

VISITER MARCILLY

 

v  Etymologie

MARCILLY découle de Gentilice Romain MARCELLIUS

HAYER ou « LOU HAIE » signifie « réunion de buissons épars »

Le nom de Marcilly-le-Hayer est donc la combinaison de ces deux mots et apparait au XVIIIème siècle (d’après le « Pouillé » du diocèse).

Le canton de Marcilly-le-Hayer est riche en histoire. En effet, de nombreux vestiges témoignent de la présence de l’homme dès l’époque néolitique et sur plusieurs millénaires.

L’époque néolithique

Des mégalithes, qui constituent les premières formes d’architecture des pierres connues dans le monde, sont recensés sur notre territoire.

Dans l’Aube, le mégalithisme se situe au Néolithique final, autrement dit de – 2500 à -2000 avant Jésus-Christ.

Cette époque est principalement la première richesse archéologique de notre commune et des alentours en raison de la présence de dolmens, menhirs, polissoirs ou de grandes pierres (voir onglet dédié à ce sujet).

Le pays des Tricasses

Les tricasses était le nom donné au peuple gaulois établi le long de la Seine dans la majeure partie du département de l’Aube. Ils donnèrent leur nom à Troyes.

Selon l’historien Lapérouse, l’ORVIN (rivière traversant Marcilly) était la délimitation des territoires occupés par les Tricasses (Troyes) et les Sénons (Sens).

Un journal de 1879 fait état de la découverte d’un cimetière gallo-romain lors de la construction du chemin de Marcilly à Bourdenay, à 100  mètres de l’Orvin à la limite du Mothois. Ce qui démontre une activité dans la région à cette époque.

Du moyen-âge à l’époque contemporaine

D’après certains historiens, la bataille des champs catalauniques en 451, qui voit la défaite d’ATTILA, chef des Huns, s’est déroulée sur le canton de Marcilly-le-Hayer, à Dierrey-Saint-Julien.

Malgré cette victoire, l’empire Romain s’écroule définitivement en 486 et marque l’ouverture d’une nouvelle époque.

Aux XIV et XVème siècle, pendant la guerre de 100 ans, le canton est régulièrement occupé par les anglais et les bourguignons.  Ainsi, à Marcilly-le-Hayer, un souterrain ou labyrinthe, découvert en 1912, fut construit et servit de refuge aux habitants. Malheureusement, ce souterrain est actuellement comblé.

Sous l’empire, les batailles deviennent incessantes. La campagne de Russie de 1812 est menée par Napoléon 1er. La Grande Armée, forte de 450 000 hommes, entreprend de conquérir la Russie de l’empereur Alexandre 1er.

Cependant en 1813, les armées impériales doivent battre en retraite. En Janvier 1814, l’armée Russe et ses alliés (Allemagne et Autriche) occupent Troyes et ses environs. Napoléon est installé à Nogent-sur-Seine dans l’attente de renforts. Le 7 février 1814, les allemands occupent Palis.

Ainsi, face à ce désastre militaire, le 21 février, Napoléon entend livrer bataille et ordonne à la cavalerie d’occuper Marcilly-le-Hayer. Cependant, la bataille n’aura pas lieu car les troupes ennemies sont continuellement en mouvement.

En 1815, la guerre de Waterloo marque la fin du règne de Napoléon.

Après Waterloo, du 20 juillet au 1er août 1815, les troupes cosaques occupent la région et particulièrement Pâlis et Planty.

Durant la guerre de 1870-1871, des combats font rages à Nogent-sur-Seine. Les troupes régulières battent en retrait et la région et ses habitants doivent contribuer à la subsistance de l’ennemi. Le traité de Francfort du 10 mai 1871 met fin à cette obligation.

En 1914, Marcilly-le-Hayer est située dans la zone armée. Les soldats y séjournent avant de livrer bataille. Des formations sont dispensées aux jeunes appelés. Le front semble loin, mais lors de la grande bataille de Verdun, en 1916, les tirs intensifs sont perçus par les habitants la nuit. A cette époque, de nombreux réfugiés s’installent à Marcilly-le-Hayer le temps des hostilités.

Durant la seconde guerre mondiale, des combats ont lieu à Marcilly en juin 1940 aux carrefours des routes de Villadin, Planty, de la Croix de la Chèvre et Place de l’Espérance. Plus de 12 soldats français sont tués, les autres sont faits prisonniers.

L’occupation commence. Pour faire face, des maquis se forment alors dans divers endroits du canton dont à Rigny-la-Nonneuse, à Pâlis et à Clairlieu.

Le 27 août 1944, Marcilly-le-Hayer est libéré. Un camp provisoire américain s’installe dans les bois, route de Villadin.

Les informations de cette rubrique sont principalement extraites d’une part d’un livre intitulé « Marcilly-le-Hayer » rédigé par l’Association Mémoire du Passé de Marcilly-le-Hayer et d’autre part, du livre « Mémoire en Images Le Canton de Marcilly-le-Hayer », par Simone SUBIRA-PUIG, éditions Alan Sutton.

Déchèteries Intercommunales de la communauté de communes de l'Orvin et de l'Ardusson

Règlement Intérieur

Dechetterie

REMARQUE : Les particuliers sont tenus d’aller s’inscrire en mairie sur présentation d’un justificatif de domicile et de la carte grise du ou des véhicules amenés à se rendre en déchèteries. Lors de cette inscription leur sera remis le règlement des déchèteries et la vignette autocollante leur en permettant l’accès.

Le présent règlement s’applique aux déchèteries de la Communauté de Communes de l’Orvin et de l’Ardusson :

-Marigny-Le-Châtel

-Marcilly-Le-Hayer

1      Rôle des déchèteries :

Les déchèteries intercommunales de la Communauté de Communes de l’Orvin et de l’Ardusson ont pour rôle de :

- Permettre aux habitants, aux artisans et aux commerçants des communes membres de la Communauté de Communes ou ayant passé convention avec celle-ci d’évacuer les déchets non collectés en porte à porte par le service des ordures ménagères dans de bonnes conditions.- Limiter la multiplication des dépôts sauvages.- Economiser les matières premières en recyclant certains déchets : cartons, ferrailles, huiles moteur usagées, déchets ménagers spéciaux.

2      Horaires d’ouverture :

Les heures d’ouverture des déchèteries sont définies par la collectivité .Les déchèteries seront fermées les dimanches et jours fériés et à certaines périodes définies par la collectivité. Le gardien sera présent en permanence aux jours et heures d’ouverture. En dehors des horaires d’ouverture, les déchèteries seront inaccessibles au public, artisans et commerçants.

3      Déchets acceptés :

Sont acceptés, sous réserve d’un gabarit acceptable :

- Ferrailles et métaux non ferreux  - Cartons               - Huiles moteurs usagées                - Bois (ouvré, meubles, menuiseries…)- Déchets de jardin (branchages diamètre maximum 10 cm, herbe…) Attention ! Pas les troncs d’arbre, ni le bois de chauffage     - Batteries  - Gravats, terre et matériaux de démolition liés au bricolage familial, et à de gros travaux, débarrassés de toutes autres matières (verre, plastique, métal…)             - Pots de peinture, tubes néons et déchets familiaux présentant des risques pour la sécurité des personnes et de l’environnement en raison de leur inflammabilité, de leur toxicité, de leur pouvoir corrosif ou de leur caractère explosif (à l’exception des extincteurs, bouteilles de gaz, munitions et feux d’artifice).Monstres et encombrants. Cette liste pourra être modifiée en fonction de l’évolution des modes de recyclage.

4      Déchets interdits :

Sont interdits :

        - Ordures ménagères,

        - Piles (d’autres filières gratuites d’élimination existent),

        - Pneus,

            - Déchets industriels,

            - Extincteurs, bouteilles de gaz, munitions, feux d’artifice,

            - Déchets putrescibles (à l’exception des déchets de jardin),

            - Déjections et cadavres d’animaux,

-Déchets artisanaux et commerciaux non-conformes à l’article 3, en particulier les déchets toxiques professionnels (amiante-ciment).

   

    Des collectes spécifiques et ponctuelles pourront être éventuellement organisées pour certains déchets listés ci-dessus.

5      Accès aux déchèteries :

L’accès aux déchèteries est :

- gratuit pour :

-  les habitants des communes membres de la Communauté de Communes de l’Orvin et de l’Ardusson ou ayant passé convention avec celle-ci. Préalablement les particuliers seront tenus d’aller s’inscrire en mairie sur présentation d’un justificatif de domicile et de la carte grise du ou des véhicules amenés à se rendre en déchèteries. Lors de cette inscription leur sera remis le règlement des déchèteries et la vignette autocollante leur en permettant l’accès.

les artisans effectuant des travaux dans une commune membre de la Communauté de Communes ou ayant passé convention avec celle-ci. A cet effet, des attestations sur l’honneur établies par le particulier leur permettent l’accès à la déchèterie, dans la limite des autorisations données aux particuliers.

- payant pour :

-          les artisans et commerçants exerçant leur activité et/ou ayant leur siège social dans les communes membres de la Communauté de Communes de l’Orvin et l’Ardusson ou ayant passé convention avec celle-ci. Les artisans et les commerçants seront munis d’une carte d’accès délivrée, après inscription en mairie de Marigny-le-Châtel sur présentation de la carte grise.

6    Conditions d’accès :

6.1 Accès « Particulier»

L’accès pour les particuliers est gratuit, mais toutefois limité à 1 mètre cube de déchets par jour. La notion de gratuité s’appliquera EXCLUSIVEMENT aux véhicules munis de la vignette autocollante.

6.2 Accès « Professionnel »

En ce qui concerne les utilisateurs à titre professionnel (commerçants et artisans), le dépôt de matériaux dans l’enceinte des déchèteries est soumis à redevance au-delà d’un mètre cube par semaine et quelque soit la nature des matériaux déposés.

A cet effet, sera mis en place un système de carnet à souche numéroté sur lequel les renseignements suivants apparaissent :

        - date                                                       - type de matériau

        - heure                                                      - provenance

        - nom de l’entreprise                                    - volume

        - n° d’immatriculation du véhicule    

            

Ce bon sera rempli obligatoirement par le préposé, signé par lui et le chauffeur. Un exemplaire sera remis au chauffeur. Un bilan d’activité sera transmis au siège de la Communauté de Communes de l’Orvin et de l’Ardusson.

La facturation sera établie sur la base d’un prix forfaitaire par mètre cube (volume arrondi au mètre cube supérieur) quelque soit le type de matériau, trié ou pas.

Ce prix unitaire sera fixé par l’organe délibérant de la collectivité.

La facturation sera adressée à l’entreprise qui devra régler le montant à la trésorerie de Marcilly-Le-Hayer.

6.3 Accès « véhicule»

L’accès aux déchèteries est limité aux véhicules de tourisme et à tous véhicules de largeur carrossable inférieur ou égale à 2,20 mètres et de PTAC inférieur à 3,5 tonnes.

Tous véhicules ne répondant pas à l’un de ces critères se verront refusés l’accès à la déchèterie.

7    Stationnement des véhicules des usagers :

Le stationnement des véhicules des usagers des déchèteries n’est autorisé que pour le déversement des déchets dans les conteneurs.

Les véhicules des usagers ne pourront accéder aux plateformes qu’après en avoir eu l’autorisation par le gardien présent sur le site.

Les plateformes n’accueilleront qu’un seul usager à la fois pour le déchargement. Les usagers devront quitter ces plateformes dès le déchargement terminé afin d’éviter tout encombrement des sites.

8    Comportement des usagers :

L’accès aux déchèteries, notamment les opérations de déversement des déchets dans les conteneurs, et les manœuvres automobiles se font aux risques et périls des usagers.

L’accès aux plateformes par les usagers est soumis à l’accord du gardien.

Les usagers doivent :

        - respecter les règles de circulation sur les sites (arrêt à l’entrée, vitesse limitée (au pas), sens de rotation, respect des pelouses et plantations, etc.),

        - respecter les instructions du gardien, les consignes de tri pouvant varier en fonction des exigences des filières de valorisation et du remplissage des bennes.

        - ne pas descendre dans les conteneurs.

        - laisser à leur départ le site aussi propre qu’à leur arrivée.

Outre le respect du présent règlement dans son intégralité, les usagers doivent se comporter de manière correcte et respectueuse envers les autres usagers et le gardien des sites. Ils ont obligation de se soumettre à l’autorité du gardien dans l’enceinte des installations.

Le non-respect de cette obligation peut entraîner un refus d’accès, indépendamment des sanctions prévues à l’article 10.

9  Rôle du gardien :

Le gardien est présent en permanence pendant les heures d’ouverture.

Il est chargé :

-          d’assurer l’ouverture et la fermeture des  déchèteries

-          de réguler l’utilisation du site par les usagers

-          d’informer les utilisateurs et obtenir un bon tri des matériaux

-          de faire appliquer le règlement.

-          de tenir à jour les registres d’entrées, de sorties et celui des remarques

-          de veiller à l’entretien du site

10 Infractions et litiges au règlement :

Toute livraison de déchets interdits tels que définis à l’article 4, toute action de chiffonnage, ou d’une manière générale, toute action visant à entraver le bon fonctionnement des déchèteries, sont passibles d’un procès-verbal établi par un employé assermenté conformément aux dispositions du code de procédure pénal et de poursuites selon les lois et règlements en vigueur.

En cas de litige, les usagers sont priés de s’adresser par écrit au Président de la Communauté de Communes de l’Orvin et de l’Ardusson.

Les comportements délictueux, particulièrement vis-à-vis du gardien des déchèteries entraîneront des poursuites.

La Communauté de Communes se réserve le droit de modifier le règlement. En aucun cas les utilisateurs ne pourront se prévaloir de l’ancien règlement dès lors qu’une nouvelle version a été mise en place par la collectivité. Chaque utilisateur est présumé avoir pris connaissance du  règlement en vigueur.

Tout particulier ayant permis ou laissé faire l’utilisation abusive ou frauduleuse de sa pastille d’accès pourra être poursuivi. 

 11 Responsabilités :

Les usagers accèdent aux sites à leurs risques et périls, les enfants sont sous la responsabilité des parents.

La collectivité et l’exploitant ne peuvent être tenus responsables en cas d’accident survenu du fait du non-respect du règlement.